Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nos carnets de voyage

Asie

ban

header chine

header thailande

header Malaisie

header Vietnam

Ameriques

Bannière blog rep dom

header usa

rutainca

header Gwada

header RutaMaya

Afrique

Bannière blog kenya

header Egypte

header jordansyrie


5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 19:12

Cet été, seulement 3 jours avant nos vacances nous étions toujours hésitants sur la destination ; nous nous sommes finalement décidés pour un road trip…oui on aime bien ce format ! A nous les plaines du Midwest !

 

Le Mount Rushmore, les parcs nationaux ! Yeah ! Notre avion décolle à 21h15 depuis La Guardia. Il ne faut pas chômer. Nous arrivons vers 19 heures et apprenons que notre avion à 30 minutes, puis une heure puis deux heures de retard… Départ maintenant prévu à 23 heures 56… Mouais. Nous embarquons tous dans l’avion pour finalement nous entendre dire que la tour de contrôle ne nous donne pas l’autorisation de décoller…nous devons tous ressortir. L’aéroport de La Guardia ferme à 23h59. Really ? Are you fxxxing kidding me ?! Bref, nous passons la nuit à l’aéroport et trouvons un vol avec escale à Dallas pour finalement nous rendre à Kansas City. Une grosse demi-journée perdue et une nuit blanche ! Mais nous y sommes enfin. Nous récupérons notre Jeep Cherokee (vive l’aisle de National), et faisons chemin vers Saint Joseph, destination finale du Poney Express. Et pile au moment où nous nous garons, la cérémonie annuelle en l’honneur de cette épopée d’antan démarre ! Le poney express, était le Fedex de 1860. Il transportait courrier et colis, à cheval de Saint Joseph à Sacramento. Les chevaux galopaient à vive allure pendant 10 à 12 miles puis étaient changés. Les cavaliers, quant à eux, parcouraient une distance d’environ 100 miles. Un journaliste de Fox local nous interviewe ! Ben oui, deux Frenchies à Saint Joseph, cela ne doit pas être tellement fréquent. On visite le musée qui est très surprenant par sa richesse et sa mise en scène. Zoé en retiendra principalement la locomotive et le carrousel d’antan. 

 

 

 

 

 

 

Nous reprenons la route pour Omaha. Il sera très difficile de trouver un hôtel en raison des qualifications fédérales de natation pour les jeux de Rio et de la finale de Baseball des collèges. On se retrouve dans le quartier sympa de Old Market, on dîne dans une microbrewery. Le lendemain, rapide visite de l’un des lieux de passage de Lewis et Clark, re-ballade dans le Old Market et du parc non loin. Nous reprenons la route via Sioux City puis Sioux Fall où nous découvrirons de jolis points de vue du Fleuve Missouri. Nous ferons une halte au corn Palace à Mitchell dans l’Iowa, une curiosité « artistique ». C’est une tradition agricole qui perdure à Mitchell. Le Corn Palace de Mitchell faisait autrefois partie d'une série de palais de céréales construits dans plusieurs villes du centre des États-Unis au 19ème siècle afin de promouvoir les terres agricoles des États comme l'Iowa ou le Dakota du Sud et d'attirer des colons.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous roulons jusqu’à Murdo et trouvons un top petit motel à Fort Cahloun, que nous recommandons: Le Rustic Inn. Tout mignon, propre, piscine et pas cher du tout. Le lendemain, nous visitons ce que nous croyons être un petit musée de campagne avec quelques vieilles voitures… Nous resterons plus de deux heures à déambuler au milieu de centaines de belles mécaniques de toutes les époques ! Nous y trouverons une Ford T, la voiture de Chérif fais-moi peur, en passant par les Chevys et autres Mustangs, en croisant la Renault Le Car ! Hallucinant. Stéphane est en extase totale. Un beau voyage dans le temps, mais ce n’est pas le tout, on a de la route. On repart, mais après quelques kilomètres, on trouve une autre attraction : 1880 Town. Une ville reconstituée de l’époque de la construction du chemin de fer, avec Saloon, gare, église, barbier et autres décors. Pour la petite histoire, tous les décors du film Danse avec les loups, qui a été filmé aux alentours, sont conservés dans le Musée de 1880 Town.

 

 

 

 

 

 

 

Nous poursuivons la route et accomplissons les derniers miles qui nous séparent de Badlands, le paysage change rapidement, les plaines vertes s’assèchent, les pierres ressortent et finissent par dominer l’horizon. Badlands. Nous voilà. Nous déjeunons en vitesse et montons notre tente au KOA.  Nous visitons le parc. Une autre Parc National, un autre joyau, nous nous saoulons des vues spectaculaires. Nous rencontrons nos premiers bisons du voyage, longhorn et chevreuils ! Après avoir suivi un troupeau de bisons au milieu de cette immensité nous rejoignons Wall et son Drugstore. Depuis notre arrivée dans le South Dakota, nous voyons des indications et des panneaux publicitaires perdus dans les champs pour ce magasin, musée, parc d’attraction, c’est-à-dire depuis des centaines de miles. On se devait d’aller voir ce plaisant piège à touristes ! Plein de petits souvenirs ; des fontaines pour les enfants, Zoé en profite pour se rafraîchir. Le soleil est en train de tomber, il nous faut vite rejoindre Badlands pour le coucher de soleil. Nous le verrons depuis Pinnacles overlook ! Très chouette. Nous retournons au camping et passons une bonne nuit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain nous poursuivons nos visites à Badlands puis entamons la boucle des Blackhills avec Rapid city, Sturgis (ville de pèlerinage des bikers en Harley) sans grand intérêt mais une mecque pour les motards puis Spearfish, ville de départ de la route des cascades dont celle de Bridal Veil ou encore de Roughlock, très jolie et bucolique après un petit hike bien sympathique. On continue la route jusqu’à Lead, ancienne ville minière puis Deadwood, le village aux 70 salles de jeux et lieux de la mort de Jessie James. Il est d’ailleurs enterré dans le cimetière de Deadwood sauf que nous n’avons pas lu l’encadré dans le guide…du coup on n’a pas vu, sommes un peu en roue libre et nous n’avons pas envie de nous plonger dans les guides ; on se laisse guider par les courbes de l’asphalte. La ville est mignonne. Les jours d’été, des acteurs remettent en scène les duels célèbres (dont celui avec où Jessie James perdit la vie). On arrive pile à l’heure pour le spectacle. Au coup de pistolet, surprise et prise de panique, Zoé s’est mise à hurler. Pas d’autres choix que de s’éloigner ! Tous les spectateurs nous regardent d’un air « ho la pauvre petite choupette » des « 300 à 400 spectateurs parmi lesquels probablement une centaine de gamins, seule Zoé était dans cet état ! On la surprotège peut-être un peu trop ou notre discours sur les armes est peut-être un peu trop tranché.

 

 

Bref on boit un coup au saloon 10 et reprenons la route pour Devils Tower National Monument, le lieu mythique du tournage du film « La rencontre du troisième type » de Stephen Spielberg. On se trouve le camping vite fait, montons la tente, prenons à manger à la boutique du camping avant que cela ferme et filons en direction du site de Devils Tower. Nous croisons des milliers de Prairie Dog. Le lieu est tout simplement magique. Il s’en dégage une spiritualité qui apaise. C’est un lieu sacré pour les tribus indiennes des environs. Le coucher de soleil ajoute une touche d’extraordinaire à la spiritualité. De retour au camping, nous décidons que nous ferons le tour de ce gigantesque rocher volcanique le lendemain matin. Depuis notre tente, le lever de soleil vers 5 heures est tout simplement magique, on retrouve le sentiment de liberté que nous aimons tant aux US. Vers 7 heures, on démarre la rando, Zoé marchera tout le long…on aura transporté le porte bébé pour rien cette année, elle aura marché pour toutes les randonnées. Elle aime ça. Bravo choupette. Le tour nous prend deux bonnes heures. On flâne, l’endroit est charmant et reposant. Un petit tour au camping, on plie la tente, on fonce à la piscine gardée par la Devils Tower. Zoé s’en donne à cœur joie ! Nous aussi.

 

 

 

 

 

 

 

Puis nous reprenons la route pour le Dakota du sud, les paysages sont grandioses, les routes sont désertes. Les immensités de ce pays nous surprendront toujours. Nous retournons donc en direction de la région des Black Hills sans trop savoir par où commencer et où planter notre minuscule tente. Le temps qu’on se décide, la loi du marché aura décidé pour nous car il n’y a plus de place au niveau de Sylvan lake, nous camperons à proximité de Center Lake. Nous rejoignons donc le camping par la fameuse route des Needles, une route très sinueuse entre falaises, piton rocheux, végétation et tunnels…splendide. Après avoir planté la tente, nous parcourons le sud du parc à la recherche des animaux qui se feront bien rare, jusqu’à ce que nous prenions une petite route, puis un chemin et nous tomberons nez-à-nez avec un impressionnant troupeau de bisons, puis verrons quelques ânes sauvages et autres chevreuils. Il se fait tard, on fonce à Custer faire les courses pour le diner que nous avions décidé de prendre au camping… Les saucisses purées seront probablement les pires que nous n’aurons jamais mangées ! Le lendemain, c’est le grand jour : Mont Rushmore, nous voici ! Nous prenons la route 16a, magnifique Iron Mountain Road, passons de nombreux tunnels creusés dans la roche, jusqu’à découvrir à la sortie de l’un d’entre eux l’imposant monument aux quatre têtes de présidents. Impressionnante et symbolique vue au milieu des pins du parc. Saisissant.

 

 

Les quatre présidents sont imposants et sublimes de détails. Nous respectons le travail impeccables des artistes ayant été capables de rendre autant d’humanité sur ces visages hauts de 18 mètres : G. Washington, T. Jefferson, T. Roosevelt et A. Lincoln, tous sont réussis avec autant de finesse. Nous faisons la petite randonnée permettant de longer les têtes en prenant les photos qui s’imposent !

 

 

 

 

Ensuite, nous rejoignons la ville de Keystone où nous déjeunerons. Petit air de ville western, avec de nombreux magasins de touristes. Nous reprenons la route vers Crazy Horse Monument, entreprise titanesque supposée rivaliser, un jour peut-être, avec le Mont Rushmore. Pour le moment, la Statue  est toujours en cours de réalisation, à terme, elle représentera un fameux chef indien (guerrier Lakota), Crazy Horse, sur son cheval. La statue fera 195 mètres de large et 172 mètres de haut, soit 10 fois plus grand que le Mont Rushmore… Le problème, c’est qu’on se demande bien si cela sera terminé un jour puisque l’ensemble a débuté en 1948. Attention pour ceux qui veulent s’y rendre, on a trouvé que les méthodes commerciales pour les billets d’entrée frôlent l’arnaque puisque l’entrée ne permet pas de monter au pied de la gigantesque sculpture, mais juste d’accéder au musée. Il faut repayer 3 dollars pour se rapprocher. Cependant, le musée est très intéressant et nous avons bien apprécié les danses indiennes folkloriques. En bon français, on a râlé et on n’a pas payé pour aller voir la statue.

Après un rapide aller-retour à Keystone, pour aller cherche ma carte bleue que j’avais oublié au resto (ben oui, comme d’hab. quoi), nous reprenons la route de Sylvan Lake et faisons une petite rando dans les spéctaculaires Needles. Nous aurions aimé avoir plus de temps, le temps frais, le ciel bleu, les rochers, la végétation, invitaient à se perdre. Nous décidons de consacrer la journée du lendemain à une plus longue rando car cet endroit est spectaculaire. En fin de journée, nous faisons le tour du magnifique Sylvan Lake et allons diner au lodge non loin. Bien meilleur diner que la veille !

Retour au camping. Le lendemain, aie aie. Il pleut. Il pleut des cordes. Il va falloir oublier la rando. Nous plions la tente sous l’eau et allons petit déjeuner sous un carbet près du lac. On est un peu dégoûtés par le temps et nous trouvons donc un plan B ; ce sera donc Wind Cave National Park. Il semblerait que nous ne soyons pas les seuls à avoir eu l’idée de ce plan B ! Les rangers ne savent plus où donner de la tête ! Nous avons de la chance et pouvons obtenir la visite que nous désirons sans trop attendre. La grotte est immense, des kilomètres de galeries. Nous ressortons de la visite, il pleut toujours. Nous reprenons la route et déjeunons à Hot Spring, dans un Diner bien dans son jus… En écrivant ce billet je me rends vraiment compte qu’on n’a vraiment pas très bien mangé pendant ce voyage, toutes nos étapes étaient correctes mais sans plus, à part pour le Lodge du Lake Sylvan.

 

 

On roule un bon moment pour rejoindre le Nebraska. Les paysages sont surréalistes, pas le temps de s’arrêter et il est vrai que cet immensité peut s’avérer inquiétante d’autant que nous ne croisons aucune voiture pendant des heures. Nous avons l’impression que la tornade approche, le ciel est menaçant ! On pourchasse un train pendant des kilomètres - on a l’impression d’être des pionniers, de découvrir un nouveau monde - Nous finissons par arriver à Toadstool Geological park via une piste interminable ! Ce parc géologique est vraiment situé au milieu de rien, nous croisons, en tout et pour tout 5 touristes ! La ballade est plutôt sympa au milieu de ce paysage lunaire où nous distinguons quelques fossiles millénaires.

 

 

Nous poursuivons notre route vers Scottsbluff, où il sera bien compliqué de trouver un hôtel, nous finissons dans un Days inn en rénovation, rien de bien folichon. Le lendemain, départ pour Scottsbluff National Monument. Trop Chouette. Nous grimpons (en voiture) jusqu’au sommet du rif et nous extasions devant une vue sur les plaines de l’ouest. Il y a deux cents ans, Scottsbluff était un big milestone de la route vers l’ouest où des milliers de chariots empruntaient le Mitchell Pass. On y voit encore les ornières laissées par les lourds chariots. La visite est très intéressante, et quelque peu effrayante pour notre ami Stéphane qui est tombé nez-à-nez avec un long crotale ! Tous deux ont déguerpis bien vite !

 

 

 

 

Nous poursuivons la route, faisons une courte étape à Chimney Rock tout en casse-croûtant et poursuivons à travers les plaines tantôt arides tantôt cultivées de l’ouest Américain. Le train de l’Union Pacifique reste notre fidèle compagnon le long de cette route devenant monotone. On traverse quelques villages fantômes, dînons dans un endroit sans charme, et nous logeons à Grand Island en pensant visiter le Stuhr Museum of the prairie pioneer le lendemain matin…Nous abandonnerons l’idée, celui-ci n’ouvrant qu’à midi, on file donc vers notre avant dernière étape Homestead National Monument of America à Beatrice. Un musée, implanté sur l’ancienne propriété  de Daniel Freeman - le premier homesteader -, passionnant et très instructif sur les vagues de pionnier qui participaient à la conquête de l’ouest. Il commémore le Homestead act (promulgué par Lincoln en 1862) qui permit aux colons de s’approprier des terres (gratuitement ou quasi) dont ils pouvaient justifier l’occupation et l’exploitation. Pas si simple, beaucoup ne réussiront pas (plus de la moitié je crois), pas si simple en raison du climat, du manque d’infrastructure et aussi du manque de connaissances agricoles. Pour l’anecdote, cette loi a été abrogée seulement en 1976 et même en 1986 pour l’Alaska. C’était hier !

 

 

 

 

 

 

Ce musée nous a pris beaucoup plus de temps que prévu. On décide de reprendre la route pour notre dernière étape Kansas City. On traversera des villages désertés et on finira par manger dans un Sonic, une première pour nous bien qu’il y en ait un à moins de 1 mile de chez nous. C’est un fast Food où l’on commande depuis une place de parking…on peut manger dans sa voiture garée sur cette place ou choisir de reprendre la route. Après coup nous apprendrons qu’il faut y aller pour leurs Milk Shakes… Il faudra donc y retourner… Arrivée à Kansas city, nous posons nos valises dans un boutique Hôtel plutôt original, avant d’aller rapidement faire un tour dans le centre-ville qui se révèlera surprenant et très joli avec ses bâtiments de type espagnol mauresque. On terminera dans le quartier des restos, des clubs de jazz et des bars. Une paisible transition avant le retour vers NYC. Malheureusement le lendemain il faut repartir. Malgré la météo des 3 derniers jours qui n’étaient pas des plus agréables : pluie, grisaille, avec quelques éclaircies… c’est un voyage très différent et instructif pour mieux comprendre l’histoire et la mentalité des américains. En rentrant, nous sommes tombés par hasard sur une série Netflix intitulée "Hell on Wheels" ; qui retrace plutôt pas mal certains thèmes de ce road trip : les trails des colons, la construction du chemin de fer, l’esprit des pionniers, l’adversité face à la nature… sans oublier l’expropriation des terres des indiens. Cette décision de destination de dernière minute était donc la bonne !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by An'so & Stéphane - dans Road Trip USA
commenter cet article

commentaires

resrevation hotels maroc 14/12/2016 12:59

bravo, tooop article . merci bcp pour les infos, j'aim bien vos photos <3

Liste D'articles

  • Lake Placid, un WE olympique
    Après une de nos rares tempêtes de neige cette année, nous avions un week-end de trois jours… et très peu d’inspiration… Un de nos copains lance à Stéphane, ben pourquoi n’iriez-vous pas à Lac Placide ? Fred, ton idée était excellente, nous avions le...
  • Le Midwest, South Dakota et caetera...
    Cet été, seulement 3 jours avant nos vacances nous étions toujours hésitants sur la destination ; nous nous sommes finalement décidés pour un road trip…oui on aime bien ce format ! A nous les plaines du Midwest ! Le Mount Rushmore, les parcs nationaux...
  • Road Trip Mid West
  • 3 de nos photos de Porto Rico publiées dans la magazine Le Bon Air
    Un post très court pour partager avec vous un article publié par le numéro 34 du magazine Le Bon Air qui a choisi quelques unes de nos photos pour illustrer leurs conseils de visites à Porto Rico près de Arecibo... ça fait toujours plaisir. L'occasion...
  • Un tour en Jet ski autour de Manhattan
    Un tour en jet ski à New York autour de l'île de Manhattan en passant par l'Hudson river, la baie de New York, l'East river, la Harlem river, c'est définitivement une expérience... L'occasion de découvrir tous les ponts reliant Manhattan au reste du continent,...
  • Road trip East Coast : La route coloniale en Virginie
    Good Friday aux US, lundi de Pâques en France… c’est décidé, let’s go south! Nous profitons donc d’un long WE de Pâques avec une petite rallonge pour l’un des derniers road trip de l’East Coast de notre bucket list. L’état de Virgine avec Fredericksburg,...
  • New York 4k Vidéo
  • Jonas Blizzard - The day after (vidéo)
    Un petit tour dans notre quartier de Weehawken (New Jersey) le lendemain du Blizzard Jonas...impressionnant !
  • La folie des décorations de Noel
    Mieux vaut tard que jamais...quelques photos des décorations de Noel dans le New Jersey.
  • Une Peugeot en Taxi New Yorkais
    Il y a quelques semaines, j’ai lu un article du New York Times sur les fameux taxis jaunes New Yorkais. Cet article était accompagné d’une infographie et en la regardant de plus près, j’ai découvert que dans les années 80, une voiture française avait...

Nos sites amis

162000 132682176797704 3414770 n

weloveNY-copie-1.png

expat-immigrant-expat-united-L-FAV6Tc   

vivre aux Etats Unis

NYmania.jpg

A la découverte des États-Unis

cdv.jpg

Expo 'Visages du Monde'

Encart 2 web